Cette chanson de Clarika pose des questions, beaucoup de questions. Est-ce que réellement on mérite les bonnes ou les mauvaises choses qui nous arrivent ? Et d'ailleurs est-ce acceptable de dire que les choses nous arrivent ? 

Une très bonne amie me dit que le fatum est un truc de Romains dépressifs et dépravés, que ce sacré "sort" n'existe pas, qu'il ne faut pas se sentir le jouet d'une force supérieure...Comme j'aimerais en être convaincue !

Alors ? on fait quoi ? on nique le blizzard ... mais c'est sûr qu'il y a des moments de VRAI questionnement ... tellement pas imaginables, tellement pas concevables quand on avait 10 ans ... qu'on se retrouverait là à se demander ce qu'on fout sur cette Terre, si tout cela a un sens ? Avancer un pied devant l'autre sans trop regarder devant parce que ça fait peur, le vide. Se rassurer par ces petites choses qui balisent la route, un peu comme un enfant qui apprend à marcher. 

Se sentir sur un fil, tout le temps, sans tomber mais en ayant cette pleine conscience, que c'est fragile, que de toutes petites bourrasques nous destabilisent, car il n'y a pas si souvent des ouragans dans notre vie. De simples petits souffles ont la capacité de nous figer, on s'arrête, on regarde ce qui se passe, on s'ausculte, non tout va bien je continue, j'avance. C'est par à-coups mais parfois on souhaite le vent , le vrai celui du large, la bourrasque celle qui donnera ce vrai grand élan, se sentir VIVANT sans faire semblant, vibrer !

Aller haut les coeurs ♥

DSC_0906 (Copier)