Cette semaine mon grand père est mort. Un mardi après midi ou soir. Mon père n'a pas été très clair dans son mail. Oui aujourd'hui on annonce les décès par mail. Dans une autre époque, un autre siècle on redoutait les sonneries de téléphone, mais seulement quand on était à la maison, donc c'était plutôt le soir au moment du dîner que d'éventuelles mauvaises nouvelles pouvaient s'abbatre sur nous. 

En 1989, un soir d'octobre mon autre gand père celui que j'appelais "opa" est mort, quelques semaines avant la chute du mur. Je l'avais redouté ce coup de fil, je le redoutais tellement que dès que le téléphone sonnait, mon estomac se nouait. J'avais surtout très peur de voir ma mère triste, cela me paniquait.

Et puis il y en a eu un autre. Celui-là me fut annoncé par des amies venues me chercher à la bibliothèque, il n'y avait pas de portable, il y avait des messagers. Cela ne rendait pas les choses plus faciles, non.

Je n'ai donc plus aucun grand-parent de ce monde. Peut-être cela signifie que je suis enfin adulte, je dois prendre la relève. Mon adolescence s'est peut être finie ce mardi.